La réalité rattrape nos institutions

J'ai envie de parler des gens "normaux", ceux qui ne passent pas leur temps à protester, à casser, à quémander de l'aide, à colmater leurs insuffisances, à n'avoir aucun courage de comprendre et de s'élever dans l'échelle sociale. J'ai tendance à penser que ces paisibles sont la majorité des français, sans compter qu'ils seraient encore [...]